L.D.D.H.
Lettre ouverte du 18 juillet 2000

Ligue Djiboutienne des Droits humains

Le Président NOËL ABDI Jean Paul
SIÈGE Q. V. BOULEVARD de Gaulle
B.P. 74 DJIBOUTI
DOM TEL : 253 358 007
BUR TEL : 253 357804

E-mail : noel_lddh@yahoo.fr
Site : http://www.lddh-djibouti.org

Retour au menu 'LDDH'

LIGUE DJIBOUTIENNE DES DROITS HUMAINS (LDDH)

 

LETTRE OUVERTE


A Djibouti, Le 18 juillet 20

Monsieur le Commissaire de la République
Chef du District de Djibouti.
République de Djibouti
Réf : LI N°20/LDDH/2000

Objet :
Demande d'autorisation pour le réalisation de
Sketches du " Théâtre de la rue " sur la Paix.

Monsieur le Commissaire de la République,

Dans le cadre de l'accompagnement de l'important processus en cours, à savoir :
La Paix, la Ligue Djiboutienne des Droits Humains (LDDH), avait décidé d'étudier avec le soutien de International Republican Institute (IRI) aux Etats-Unis, les possibilités à réaliser des sketches à travers le " Théâtre de la rue ", afin de sensibiliser dans un premier stade les populations de la capitale de la nécessité urgente à comprendre à suivre la Paix et les amener à comprendre par une formation à travers le théâtre que la Paix commence par le foyer, que la Paix est essentiellement basée sur le respect d'Autrui.

Monsieur le Commissaire de la République, ceci représente grosso-modo l'ambition même de ce théâtre de la rue, et notre souhait et celui de continuer à développer cette méthode de communication dans l'unique but de participer activement à la formation dans le domaine de la promotion des Droits de l'Homme.

C'est dans cet esprit, que nous vous demandons de bien vouloir accorder votre autorisation pour la réalisation des sketches à travers le théâtre de la rue. La première représentation sera programmée pour le début du mois prochain. Nous sommes à votre entière disposition pour que ces réalisations théâtrales soient un réel succès.

Nous tenons à vous témoigner par écrit, notre agréable satisfaction aux déroulements des festivités populaires que vous avez organisé à l'occasion de la fête du 27 Juin.

Dans l'attente d'une réponse, je vous prie de croire, Monsieur le Commissaire de la République à l'expression de mes sentiments déférents.

------------------------------------------------------- Sommaire ---------------------------------------------------------