L.D.D.H. COM. N° 24/200
Ligue Djiboutienne des Droits humains

Le Président NOËL ABDI Jean Paul
SIÈGE Q. V. BOULEVARD de Gaulle
B.P. 74 DJIBOUTI
DOM TEL : 253 358 007
BUR TEL : 253 357804

E-mail : noel_lddh@yahoo.fr
Site : http://www.lddh-djibouti.org

07/11 : Depuis hier, une grève des collégiens
se poursuit dans la capitale.

Retour au menu 'LDDH'

 

LIGUE DJIBOUTIENNE DES DROITS HUMAINS
L.D.D.H
Le Président NOEL ABDI Jean-Paul
SIEGE Q.V. BOULEVARD DE GAULLE
DOM TEL/FAX: (253) 35 80 07
BUR TEL/FAX :(253) 35 78 04
B.P. : 74 - DJIBOUTI - RDD
e-mail : noel_lddh@yahoo.fr
http://www.lddh-djibouti.org

Communiqué de Presse n°24/LDDH/00
du 07 novembre 2000.

Depuis hier, une grève des collégiens se poursuit dans la capitale.

Les élèves protestent contre le manque de manuels scolaire, alors même qu'ils ont payé la somme nécessaire à l'achat de ces manuels pour toute l'année scolaire 2000/2001.

Aujourd'hui encore, les forces de l'ordre, tentant d'éradiquer la généralisation de ces manifestations à l'ensemble des établissements scolaires, étaient cantonnés devant tous les collèges de Djibouti ville et de la banlieue de Balbala.

Une dizaine d'élèves en bas âges ont été arrêtés par les forces de police et transférés au centre de transit de Nagad pour être ensuite relâchés.

Les élèves, déjà handicapés par le manque de professeurs dans certaines matières importantes telles que les mathématiques, les sciences physiques et le français, sont mécontents.

Après les ''Journées de Réflexions'' et les ''Tables Rondes'' sur l'Education, le système éducatif souffre toujours énormément car il n'y a pas vraiment une politique éducative ici à Djibouti.

Les conclusions des Rapports sur l'Education sont accablantes et tous les maux dont souffre notre Education ont été cités de long en large durant ces Journées de Réflexion.

La LDDH demande et encourage le Ministre de l'Education à prendre des mesures courageuses et efficaces afin de pallier aux lacunes cumulées depuis plusieurs années et aux mauvaises habitudes de la lenteur et de la lourdeur administratives.

------------------------------------------------------- Sommaire ---------------------------------------------------------