L.D.D.H. com 20/2000
Ligue Djiboutienne des Droits humains

Le Président NOËL ABDI Jean Paul
SIÈGE Q. V. BOULEVARD de Gaulle
B.P. 74 DJIBOUTI
DOM TEL : 253 358 007
BUR TEL : 253 357804

E-mail : noel_lddh@yahoo.fr
Site : http://www.lddh-djibouti.org

Retour au menu 'LDDH'

LIGUE DJIBOUTIENNE DES DROITS HUMAINS
L.D.D.H
Le Président NOEL ABDI Jean Paul

COMMUNIQUE DE PRESSE N°20/LDDH du 15 juillet 2000.


Ni le cessez feu en vigueur depuis la signature de l'Accord cadre du 07 février dernier, ni les pourparlers à huis-clos se poursuivant dans la capital entre le FRUD armé et le Gouvernement, ni la levée des barrages, devenue en partie effective pour permettre la libre circulation des biens et des personnes.
Ni les intentions de bonnes volontés d'annihiler définitivement les tensions qui prévalaient devant la guerre pour sécuriser la population civile ; bref, rien de tout ce qui doit être entrepris pour renforcer la logique de la paix ne semble compter et avoir prise sur le comportement acquis durant le conflit, par des éléments du gouvernement, qui sans se gêner se comportent avec brutalité, sans impunité et sans retenue envers la population civile
Ainsi à Bolli des éléments des forces gouvernementales seraient toujours en train de troubler l'intimité de la population du coin, dans leurs toukouls en s'installant dans leurs enceintes et provoquant les femmes et les filles dans leurs foyers, dans leur campement, dans leur déplacement quotidien, aux alentours des points d'eaux .
A ceux qui veulent protester, ils ne répondent qu'en les braquant de leur armes. A Randa certaines maisons appartenant à des familles demeurent toujours occupées de force et des individus partant des villages pour retourner dans leurs campements sont toujours pris à parti par des soldats qui les harcèlent, les intimident sans cesse, les brutalisants parfois.
Aux alentours de Wadi les mêmes répressions et persécutions sont également signalées et fort de l'impunité en règle, toujours ces éléments semblent avoir l'aval de leurs hiérarchies à cet effet.
Se considérant en terrain conquis et tel des conquistadors, les éléments gouvernementales continuent à faire régner la terreur et la peur. Cette situation est très préoccupante et suscite maintes interrogations eu égard aux préjudices qui pourraient en résulter.

La LDDH est très inquiète pour nos populations du Nord et demande la constitution d'une Commission d'Enquête Judiciaire Indépendante afin de déterminer les vrais commanditaires et mettre fin à ces répressions et persécutions intolérables.

La LDDH ne manquera pas de suivre avec attention et vigilance tous les travaux et actions en vue de l'établissement d'une Paix Globale et Définitive.