L.D.D.H.
Ligue Djiboutienne des Droits humains

Le Président NOËL ABDI Jean Paul
SIÈGE Q. V. BOULEVARD de Gaulle
B.P. 74 DJIBOUTI
DOM TEL : 253 358 007
BUR TEL : 253 357804

E-mail : noel_lddh@yahoo.fr
Site : http://www.lddh-djibouti.org

Retour au menu 'LDDH'

LIGUE DJIBOUTIENNE DES DROITS HUMAINS
L.D.D.H
Le Président NOEL ABDI Jean-Paul
SIEGE Q.V. BOULEVARD DE GAULLE
DOM TEL/FAX: (253) 35 80 07
BUR TEL/FAX :(253) 35 78 04
B.P. : 74 - DJIBOUTI - RDD
e-mail : noel_lddh@yahoo.fr
http://www.lddh-djibouti.org

Communiqué de Presse n°25/LDDH/00
du 03 décembre 2000.

Des coupe-coupes (Sabres tranchants) parmi des vivres distribuées par le Croissant Rouge aux possesseurs de voiture de forte cylindrée ?

Le 2 décembre 2000, le Croissant Rouge Djiboutien à partir de son antenne basée à Bal Bala à proximité de la station Total avait commencé à distribuer des vivres à des personnes possédant des véhicules de grosses cylindrées.

Très vite une rumeur s'est propagée dans Bal Bala, qu'une distribution de vivres s'effectuait, provoquant ainsi un attroupement de plusieurs centaine de personnes. Enervées, et qui rapidement, face au refus de la distribution qui était pourtant octroyée à certaines personnes véhiculées, un débordement à eu lieu et la foule s'est servie elle - même avec tous les dégâts qui ont suivi.

Mais le fait inattendu et inextricable serait la cache d'un lot important de coupe-coupe (sabre, d'une longueur d'un bras, au tranchant de rasoir) parmi les lots stockés des denrées alimentaires servant à secourir les sinistrés et les nécessiteux.

D'emblée un certain nombre de question surgissent :

1) Comment et pourquoi ces armes blanches dangereuses étaient stockées avec les denrées de secours de première nécessités destinées uniquement au sinistrés ?

2) D'oû proviennent et à qui étaient destinés ces coupe-coupe ?

3) Est ce que la Croix Rouge homologue du Croissant Rouge était au parfum ?

Dans le cadre de la prévention des conflits internes, la Ligue Djiboutienne des Droits Humains (LDDH) très soucieuse, dans ce cas précis, exige qu'une enquête rapide soit déclenchée avec beaucoup de discrétion et de persuasion en évitant surtout de provoquer une opération des forces de répression avec tous les risques, que ceux - là comportent, notamment celui de tomber dans le cycle infernal de la répression - violence.

La Ligue Djiboutienne reste en alerte et demande expressément au peuple djiboutien de faire preuve d'une forte modération et d'une bonne compréhension pour que la Paix et la sécurité règnent dans notre pays et de déjouer toutes les tentatives de bain de sang.

------------------------------------------------------- Sommaire ---------------------------------------------------------