L.D.D.H.
Ligue Djiboutienne des Droits humains

Le Président NOËL ABDI Jean Paul
SIÈGE Q. V. BOULEVARD de Gaulle
B.P. 74 DJIBOUTI
DOM TEL : 253 358 007
BUR TEL : 253 357804

E-mail : noel_lddh@yahoo.fr
Site : http://www.lddh-djibouti.org

Retour au menu 'LDDH'



COMMUNIQUE DE PRESSE N°/12/01/L.D.D.H
DU 13/mai/2001

Il faut éviter que l'accord du 12/05/01
soit une ambition donquichottisme.

La Paix sans le respect des Lois, la Paix sans les libertés fondamentales, la Paix sans la transparence de toutes les actions publiques, cette paix n'est que coquille vide.

Le 12 mai 01, le Frud-armé et le Gouvernement ont signé l'Accord de Paix consécutif à celui signé le 07/02/00 à Paris. Cet Accord a été signé par M. Dini d'une part, par M. Abdallah A.Miguil d'autre part. Cette signature s'est déroulée sous le haut patronage du chef de l'Etat, chef du Gouvernement.

Brefs rappels

En 1991, une rébellion armée éclata dans les régions du Nord de la République.

Le 26/12/1994, des éléments du Frud dissidents signèrent un Accord de Paix, sans pour autant mettre un terme au conflit armé interne.

La Ligue Djiboutienne des Droits Humains (L.D.D.H) dés son officialisation le 09/05/99 et conformément à ses objectives, à savoir : agir par tous les moyens légaux pour le respect des droits de l'Homme, en particulier en faveur des prisonniers politiques, et des victimes civiles. La L.D.D.H a fixé en priorité les points suivants :

-situations conflictuelles au Nord
-procès et prisonniers politiques
-situations des syndicats et autres problèmes sociaux
-toutes les violations des droits fondamentaux.

Dans le cadre du conflit armé la L.D.D.H, avec courage, détermination, et constance, a toujours dénoncé et exprimé ses inquiétudes face : aux exécutions extrajudiciaires, aux tentatives d'éliminations des populations civiles, aux blocus alimentaires et sanitaires dans certaines zones du conflit …

Face aux nombreuses atrocités sur nos populations civiles ; à cette guerre fratricide absurde, à cette hémorragie tant humaine que financière, la L.D.D.H dés le mois d'août 1999 a lancé, des Appels pour des négociations, des Appels pressants aux deux belligérants. Le dernier Appel pour la paix date du 7/01/01 soit un mois avant le 07/02/01.


Durant toutes les négociations, à aucun moment, ni de loin, ni de près la L.D.D.H n'a été associée, n'a eu droit à aucune information. La L.D.D.H n'a pas pu obtenir ni le document officiel ni même des écrits si minime, sur ces décisions importantes qui vont, en bien ou en mal, s'imposer sur tous les djiboutiens, ces décisions qui vont hypothéquer, d'une manière positive ou négative, le destin de la Nation, l'avenir de nos enfants, l'existence de nos générations futures.


La L.D.D.H reste confiante, et fait les remarques suivantes :

- seul les chapitres sur les réparations et la décentralisation ont été traités à
fond
- le point sur le multipartisme est un leurre (nous reviendrons sur ce point
dans notre prochaine Diffusion)
- Le point sur la commission électorale nationale indépendante est à notre avis positive si dans la pratique ses membres n'étaient eux aussi choisis pour la circonstance.
-

La L.D.D.H continue avec vigilance à suivre l'évolution des réformes institutionnelles, qui à notre avis paraissent avoir été négligées par les Accords du 12/05/01

------------------------------------------------------- Sommaire ---------------------------------------------------------